Prothèse auditive gratuite : comment se faire financer et rembourser correctement ?

13 décembre 2019

En France, près de 3 millions de personnes sont atteintes d’un trouble de l’audition qui nécessite un appareillage pour mieux entendre. Parmi elles, un tiers seulement est équipé d’un appareil auditif. C’est le taux d’appareillage le plus bas de toute l’Europe.

Pourtant, un déficit d’audition peut avoir des répercussions importantes sur votre vie familiale, professionnelle et sociale. À force de mal entendre, les personnes atteintes de surdité ont tendance à s’isoler et à perdre le contact avec leurs proches. Un appareillage auditif permet de mieux entendre les sons environnants, de suivre une conversation, de garder des relations fluides avec son entourage et de retrouver une confiance en soi parfois détruite par de longues années de surdité.

Pourquoi certaines personnes ne s'appareillent pas ? Quel est le frein qui les empêche de porter un appareil auditif pour rester en lien avec leur communauté ? Le prix des prothèses auditives est une des premières causes de non-appareillage. Comment contourner l’obstacle du prix des prothèses ? Quelles sont les solutions pour obtenir des prothèses moins chères voir gratuites ?

Une prothèse auditive gratuite : est-ce possible ?

À l’heure actuelle, un appareil auditif coûte en moyenne 1 500 € par oreille. C’est un investissement indispensable, mais très onéreux, surtout si vous êtes atteint de surdité aux deux oreilles.

Il est donc tout à fait légitime de vouloir payer moins cher son appareillage auditif. C’est pourquoi de nombreuses personnes, dont le budget est limité, se questionnent sur les prothèses en vente libre, voir même sur les prothèses d’occasion.

Mais si vous pensez qu’un appareil auditif vendu en pharmacie possède un meilleur rapport qualité prix qu’un appareil pas cher vendu chez un audioprothésiste, nous vous conseillons de d’abord consulter un médecin ORL, pour diagnostiquer votre déficit auditif. Une perte d’audition est un problème médical sérieux, autant le traiter comme il se doit.

Il est, en effet, possible d’obtenir une aide auditive de qualité, parfaitement adaptée à vos troubles auditifs, validée par des professionnels de l’audition et remboursée par des organismes de santé. L’appareillage gratuit, on vous explique tout.

Obtenez un bilan auditif* gratuit

Bilan auditif gratuit

Quel remboursement pour un appareil auditif ?

Le gouvernement a récemment pris conscience que le non-appareillage des personnes malentendantes était un problème de société. Jusqu’au 1er janvier 2019, la base de remboursement d’une prothèse auditive était faible et la facture restant à la charge des personnes appareillées était de plus de 50 %. Sachant que pour une oreille, un appareil auditif peut coûter jusqu’à 2000 €, il est évident que de nombreuses personnes étaient réticentes à se faire appareiller.

La politique de remboursement des prothèses auditives est en train d’évoluer, puisqu’il est prévu une prise en charge à 100 % d’ici 2021. Qu’en est-il ? Quelles sont les conditions pour obtenir un remboursement correct ?

Reste à charge zéro d’ici 2021

Ces dernières années, après le remboursement de l’Assurance Maladie et de la complémentaire santé, il restait en moyenne 850 € de frais par oreille à la charge de l’assuré.

Depuis 2019, le montant à payer qui reste à la charge des assurés n’est plus que de 650 €. Il devrait encore baisser en 2020, pour atteindre 400 €. La prise en charge totale des frais pour les aides auditives est prévue pour 2021.

Cette réforme 100 % santé doit permettre à l’ensemble des personnes malentendantes de s’équiper d’aides auditives. Le gouvernement entend ainsi répondre aux besoins de la population. Cette réforme globale concerne les soins optiques, dentaires et auditifs.

Le panier 100 % santé finance des prothèses de qualité

Quel type de prothèse est concerné par ce remboursement ? Le panier de l’offre 100% Santé audiologie concerne une sélection d’aides auditives discrètes et performantes, sans laisser de côté les fonctionnalités.

L'audioprothésiste est tenu de proposer systématiquement un essai et un devis pour des appareils auditifs du panier labellisé “100% santé” avant même de présenter les prothèses haut de gamme, plus chères, qui ne seront pas prise en charge en totalité.

Appareil auditif et CMU : faut-il oublier la qualité ?

L’offre 100% Santé s’applique à tous les bénéficiaires d’une complémentaire santé, y compris la CMU-C. Les équipements proposés répondent à tous les critères de performance, de qualité, de confort et de discrétion qu’on peut attendre d’une bonne prothèse auditive.

Le remboursement de la mutuelle complémentaire

Au-delà de la réforme, certaines mutuelles remboursent très bien les aides auditives. Pour connaître les conditions de prise en charge de votre mutuelle, contactez votre service client. N’hésitez pas à vous renseigner sur les offres concurrentes afin de bien négocier votre contrat.

Comment financer un appareil auditif ?

Actuellement, les assurances santé et les complémentaires prennent en charge environ la moitié du coût d’une prothèse auditive. Pour obtenir un remboursement complet, il est possible de contacter certains organismes professionnels ou sociaux pour monter un dossier de financement, avant même d’avancer les frais de votre appareillage auditif.

Aides au financement pour les enfants et les retraités

Certaines personnes bénéficient d’une petite retraite et n’ont pas la CMU. Pour elles, il existe des allocations spéciales. Le service social de votre municipalité est en mesure de vous renseigner sur les démarches à suivre, auprès de la sécurité sociale et des organismes compétents.

Pour les enfants, il est possible de demander des aides auprès de la MDPH ou de la DDASS pour financer son appareillage auditif.

La prestation de Compensation du Handicap (PCH)

Toute personne atteinte de surdité est en droit de demander une aide pour son handicap. Les dossiers de demande d’aide pour percevoir la prestation de compensation du handicap doivent être adressés à la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), directement sur place ou sur Internet.

Pour prétendre à la PCH, vous devez présenter un audiogramme tonal et vocal établi par un médecin ORL et remplir les conditions suivantes :

  • être âgé de 20 à 75 ans,
  • avoir un handicap reconnu avant l’âge de 60 ans,
  • être porteur d’un handicap qui entraîne des difficultés graves dans la vie quotidienne.

Financement des prothèses auditives pour les salariés et les fonctionnaires

Vous cotisez, par l’intermédiaire de votre employeur, à des organismes professionnels de solidarité. L'AGEFIPH, ou l’OETH, par exemple, accordent des aides pour le financement des prothèses auditives. La prise en charge est en général plafonnée à 800 € par prothèse auditive pendant 3 ou 4 ans. Cette aide peut vous permettre de compléter les financements de la sécurité sociale, de la mutuelle et de la MDPH.

Pour les salariés du secteur public, le FIPHFP finance les appareils auditifs en cas de situation de handicap reconnue. Après déduction des remboursements de la sécurité sociale et des mutuelles, le financement est plafonné à 1600 € sur 3 ans, sur le reste à charge.

Ces aides permettent, dans certains cas, une prise en charge totale des prothèses auditives.

Le crédit d’impôt dans le cadre d’une activité professionnelle

Enfin, il est possible d’obtenir un crédit d’impôt dans certains cas. Dans le cadre de votre activité professionnelle, si vous optez pour l’option « frais réels » lors de la déclaration de vos revenus, vous pouvez déduire la moitié de votre reste à charge de vos revenus déclarés. Pour ceci, il faut évidemment pouvoir justifier de la nécessité des aides auditives pour votre activité professionnelle.

Plus de 5400 centres auditifs dans toute la France

Localisez les centres auditifs proches de chez vous et obtenez un bilan auditif* gratuit.

Articles récents