Comment se passe un bilan auditif ?

Guillaume
Guillaume
4 novembre 2019

Un bilan auditif est un examen normal, pratiqué quotidiennement par les spécialistes de l’oreille. Il n’y a aucune raison d’avoir des craintes quant à cet examen : il s’agit simplement de mesurer votre degré de surdité et d’en trouver les causes. Pour vous permettre de mieux vous préparer à un tel examen, voici un inventaire précis des différents tests pratiqués par l’expert qui vous examinera et sur les différentes étapes possibles d’un test auditif.

Le bilan auditif chez un médecin généraliste

Un médecin généraliste, s’il est votre médecin traitant, vous connaît bien. Cette relation de confiance est particulièrement adaptée à la première phase du bilan auditif, qui va servir à comprendre votre situation personnelle, ainsi les évènements qui ont pu provoquer une surdité temporaire ou importante.
Lors de cet entretien préliminaire, le médecin va chercher à savoir si vous êtes régulièrement exposé à un environnement bruyant, si vous portez les protections anti-bruit adéquates, si vous avez été victime d’un traumatisme acoustique, si vous êtes sujet au stress, ou si, tout simplement, vos oreilles ont vieilli.
Viennent ensuite les examens médicaux à proprement parler, qui vont se dérouler de la façon suivante :

  • examen médical général (prise de tension, etc.);
  • examen de vos conduits auditifs, de l’oreille externe et de l’oreille moyenne, jusqu’au tympan (otoscopie);
  • dépistage auditif (acoumétrie).

Le dépistage auditif, ou acoumétrie, consiste en une suite de tests simples :

  • répéter des mots chuchotés à l’oreille;
  • utilisation d’un audiomètre de dépistage sur une conversation normale;
  • examen à l’aide d’un diapason, posé sur votre oreille externe ou sur votre crâne.

Selon les résultats des tests d’audition, le médecin généraliste peut être amené à pratiquer une petite intervention (extraction de bouchons de cérumen dans les conduits auditifs par exemple) ou à vous prescrire des médicaments en cas de lésions des parties de l’oreille qu’il a pu examiner. S’il estime que votre surdité est plus profonde ou liée à un dysfonctionnement de l’oreille interne, il vous orientera vers la prise de rendez-vous avec un médecin ORL pour des examens complémentaires et un diagnostic plus poussé.
Le médecin traitant peut également intervenir auprès du médecin du travail ou du médecin scolaire, pour demander une amélioration de vos conditions de travail, et vous accompagner dans vos démarches auprès d’une assistante sociale pour les aides que vous pouvez percevoir.

Obtenez un bilan auditif* gratuit

Bilan auditif gratuit

Le bilan auditif complet chez un médecin ORL

Chez le médecin oto-rhino-laryngologiste (ORL), le bilan auditif se déroule sensiblement de la même façon que chez votre médecin généraliste. L’examen dure en principe moins d’une heure et commence par un questionnaire.
Le médecin ORL a besoin de différentes informations pour faire son diagnostic :

  • Quel est le niveau de la gêne auditive ?
  • Quand les symptômes de perte auditive sont-ils apparus ?
  • Quels sont les facteurs déclenchants ?
  • Votre baisse d’audition concerne-t-elle une seule oreille ou les deux ?
  • Quels sont vos antécédents (maladie, hypertension, hérédité) ?
  • Suivez-vous un traitement médicamenteux (médicaments ototoxiques) ?
  • Comment vivez-vous ces troubles de l’audition au quotidien ?

Comme chez le médecin de proximité, le médecin ORL procède ensuite à une otoscopie, c’est-à-dire à un examen de l’oreille externe, des conduits auditifs et des tympans, à l’aide d’un otoscope. Si les conduits auditifs ne sont pas obstrués et si le tympan est en bon état, l’examen se poursuit avec une audiométrie.
Un médecin spécialiste de l’audition dispose d’un matériel plus précis pour mesurer vos capacités auditives.
À l’aide d’un casque ou d’une cabine insonorisée, il va pouvoir effectuer des mesures précises des capacités auditives de chaque oreille :

  • le seuil d’inconfort (tolérance au bruit) ;
  • la qualité de l’audition (audiométrie tonale) ;
  • la compréhension de la parole (audiométrie vocale) ;
  • les seuils auditifs (intensité et fréquences perceptibles).

À l’issue du bilan auditif, le médecin ORL sera capable d’établir un diagnostic et de vous orienter vers différentes voies thérapeutiques :

  • prescription d’un appareillage auditif ;
  • rééducation avec un orthophoniste ;
  • prescription d’examens complémentaires (IRM, scanner, etc.) ;
  • préparation à la pose d’un implant cochléaire via une intervention chirurgicale ;
  • prescription d’un traitement médicamenteux.

Le bilan auditif chez un audioprothésiste

Les audioprothésistes sont habilités à effectuer des tests auditifs dans leurs locaux commerciaux et disposent d’outils permettant de faire des audiométries, avec un casque ou dans une cabine insonorisée. Ils ne peuvent cependant pas pratiquer un bilan auditif complet, mais un dépistage auditif, avant de vous orienter chez un spécialiste.

Le bilan auditif en ligne

Grâce à Internet et aux nouvelles technologies de communication, certains outils permettent de faire des bilans auditifs en ligne ou sur un smartphone. Cette application, très pratique pour les personnes à mobilité réduite ou âgées, permet de faire un bilan auditif à domicile. C’est un simple test de prévention qui ne peut remplacer un bilan auditif complet chez un médecin.

Plus de 5400 centres auditifs dans toute la France

Localisez les centres auditifs proches de chez vous et obtenez un bilan auditif* gratuit.

Articles récents