Bilan Auditif : A quoi sert un audiogramme ?

12 juin 2019

A quoi sert un audiogramme ?

Définition du bilan auditif

L’audiogramme correspond à un examen mis en oeuvre dans le but de déterminer les capacités auditives sous forme d’une représentation graphique. Il traduit la sensation de l'ouïe et doit entre autres permettre de comprendre l’origine de l’éventuelle baisse d’audition. Aucune précaution n’est requise, il s’agit d’un examen totalement indolore.

Pour qui ?

Toutes les personnes qui redoutent de souffrir d’une déficience auditive ont intérêt à faire l’objet d’un audiogramme. Comment se rendre compte que l’on entend moins bien ? Il y a plusieurs signes qui se manifestent au quotidien comme l’incapacité à suivre une conversation dans un lieu bruyant et la difficulté à entendre lors d’une conversation téléphonique. On constate aussi que les malentendants comprennent mieux les voix masculines que les voix féminines ou celles des enfants. En situation de groupe, d’autres signes doivent alerter. Une personne dont l’audition baisse prend par exemple l’habitude de tendre l’oreille en direction de son interlocuteur. Des troubles auditions peuvent également occasionner une irritation régulière et conduire l’individu concerné à s’isoler durant des moments de convivialité.

L’examen

L’examen complet, qui permet de quantifier le degré de surdité comme ses causes a forcément lieu chez un médecin ORL. Vous pénétrez dans une cabine insonorisée durant l’audiogramme et vous portez un casque, en position assise. Vous apercevez la personne qui mène l’examen à travers la vitre et pouvez échanger avec elle grâce à vos micros respectifs. Des sons de multiples intensités sont véhiculés par cet opérateur. Le volume s’abaisse de manière progressive jusqu’à ce que vous ne puissiez plus rien entendre. Vous levez le doigt dès lors que vous parvenez à réentendre le son envoyé par le testeur et le baissez quand vous n’entendez plus. Bien entendu, les deux oreilles sont évaluées l’une après l’autre. Les seuils de perception noté par l’opérateur sont reliés, ils aboutissent à une courbe qui quantifie le déficit auditif vis à vis d’un sujet entendant correctement. Ce test auditif repose sur la conduction par voie aérienne, il s’agit ensuite d’évaluer l’audition par voie osseuse en posant un vibrateur sur l’os se trouvant derrière le pavillon de l’oreille.

Obtenez un bilan auditif* gratuit

Bilan auditif gratuit

Quel degré de surdité ?

Des solutions toujours plus performantes

Les 4 courbes (une courbe par oreille et par méthode de conduction du son) sont comparées à la courbe idéale d’une personne n’ayant pas de troubles d’audition. Le déficit auditif est calculé en décibels (db), une baisse de l’ordre de 20 à 40 db est synonyme de surdité légère, celle de 40 à 70 correspond à une perte moyenne, la sévère oscille quant à elle entre 70 et 90 db tandis que la surdité profonde traduit un déficit de l'ordre de 90 db ou plus.

Le type de surdité

L’opérateur se rend compte d’une atteinte de l’oreille interne matérialisée par deux courbes abaissées de manière semblable ? Vous souffrez d’une surdité de perception ! Si on distingue une courbe de conduction aérienne abaissée et une courbe de conduction osseuse normale , il s’agit de la surdité dite de transmission. Enfin, on parle de surdité mixte quand la courbe de conduction aérienne est davantage abaissée que celle de la conduction osseuse (oreilles moyenne et interne affectées).

Plus de 5400 centres auditifs dans toute la France

Localisez les centres auditifs proches de chez vous et obtenez un bilan auditif* gratuit.

Articles récents