Le rapport mondial sur l’audition par l’OMS

Camille
Camille
Ajouté le 16 mars 2021
Temps de lecture estimé à 3 min

Au début de ce mois de mars, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a rendu le premier rapport mondial sur l’audition ! Décryptage et analyse au lendemain de la Journée mondiale de l’audition !

Les données essentielles à retenir

D’ici à 2050, une personne sur quatre dans le monde souffrira de problèmes d’audition. Voilà ce qu’avance l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans ce premier rapport riche en informations. Près de 2,5 milliards de personnes seront confrontées à des problèmes auditifs, une déficience auditive ou une baisse plus ou moins importante de leur capacité auditive.

Une surdité, une baisse de l’acuité auditive ou une perte auditive partielle ou avancée a des conséquences dramatiques dans le quotidien. Repli sur soi, dépression, incompréhension, isolement, la perception auditive détériorée ou fragilisée peut engendrer de nombreuses difficultés chez la personne. Les pouvoirs publics ont la responsabilité d’agir dès maintenant.

Les principaux points soulevés dans ce rapport

Ce rapport sur l’audition commandé par l’OMS met en évidence certains éléments et faits probants concernant la santé de l’audition dans le monde.

Le manque de connaissances et d’informations sur les soins concernant l’audition

Le domaine reste obscur pour beaucoup et c’est bien dommage. Manque de communication, manque de confiance, tout est à faire. Une stigmatisation excessive des troubles auditifs, des malentendants et de la surdité en général, malmène le domaine de l’audiologie.

Un manque indéniable et particulièrement alarmant de professionnels spécialisés

ORL, audiologistes, orthophonistes ou encore enseignants pour malentendants sont trop rares. Et quand ils sont présents, ils sont inégalement répartis sur le territoire, créant de fortes disparités.

L’accès à l’appareillage ou aux aides auditives, un vrai privilège

C’est encore sûrement l’un des points les plus sensibles à ce jour. Les audioprothèses sont chères, leur remboursement inégal, mauvais ou très incomplet. Notons tout de même, les derniers efforts effectués. En France, la Réforme 100% Santé avec le Panier Audiologie, permet d’accéder à des modèles de prothèses auditives et d’aides auditives d’entrée et de moyenne gamme sans rien débourser (RAC 0, le Reste à Charge Zéro). Une vraie avancée quand on sait qu’il faut compter près de 1500 € par oreille en moyenne pour se faire appareiller.

Ce premier rapport aide à percevoir les urgences, à alerter et à avertir. Car si le nombre de personnes ayant besoin de soins auditifs ne cessera d’augmenter dans les années à venir, des solutions peuvent être trouvées.

Un problème d'audition ?

Obtenez un bilan auditif(1). C'est gratuit !

Les solutions proposées

Ce rapport de l’OMS ne fait pas seulement qu’alerter, il lance aussi des pistes et des solutions pour mieux gérer les problèmes à venir et anticiper le flot de nouveaux patients dans le futur.

Une meilleure prévention

Une des premières pistes de réflexion est de rendre plus facilement accessible l’information. Il faut mener un gros travail de prévention, d’écoute et de promotion. Une amélioration des soins chez les enfants est une priorité. En effet, environ 60% des pertes auditives pourraient être évitées. Des solutions contre la déficience auditive existent, il faut seulement les rendre beaucoup plus accessibles aux yeux du public. Il faut aussi travailler sur la prévention : alerter sur les mauvais comportements (environnement trop bruyant, musique, etc.) par exemple. C’est aussi, face à la stigmatisation, toute une image à déconstruire dans la société. Offrir un nouveau regard sur la maladie et les troubles auditifs notamment grâce à des campagnes d’informations nationales, par exemple.

Un dépistage beaucoup plus important et large

Le rapport prône un dépistage beaucoup plus tôt, plus systématique et plus rapide. Le fait de détecter au plus tôt les déficiences est un grand plus. C’est idéal pour contrer et anticiper les premiers signes de l’hypoacousie (baisse de l’audition avec l’âge), notamment.

Proposer des solutions rapidement

Obtenir des rendez-vous beaucoup plus rapides et intervenir rapidement suite au diagnostic. Se faire soigner et mettre tout en place de manière rapide et efficace est la meilleure solution pour combattre la déficience auditive. Ne pas la laisser s’installer, ne pas la laisser faire plus de dégâts.

Des soignants mieux formés

L’OMS avance qu’il serait positif que les soignants et le personnel soignant, et non pas seulement les spécialistes, possèdent des connaissances approfondies au sujet de l’audition et des troubles auditifs. Une meilleure formation apporte une meilleure prise en charge. C’est indispensable pour les 700 millions de personnes estimées qui auront besoin de soins spécifiques de l’oreille et de l’ouïe.

Un meilleur remboursement

Enfin, l’OMS considère qu’une véritable prise en charge solide, complète et forte par les systèmes de santé poussera les personnes à se faire soigner et appareiller. Les meilleurs appareillages, les modèles les plus performants et les meilleurs soins doivent être accessibles financièrement.

Manque de budget, de dépistage, d’informations, d’accessibilité. Des rendez-vous plus rapides auprès de professionnels avertis, un meilleur accès aux informations, un remboursement intégral. À travers ce rapport, l’OMS a mis en lumière de nombreuses propositions pour améliorer les soins en audiologie dans le monde.

Plus de 5400 centres auditifs dans toute la France

Localisez les centres auditifs proches de chez vous et obtenez un bilan auditif(1) gratuit.

Articles récents