Les bonnes pratiques pour préserver son audition

12 août 2019

L'audition est la clé de notre vie sociale et demeure beaucoup plus fragile que le grand public ne le soupçonne. A ce titre, l’acuité auditive doit être préservée même si des aides auditives de plus en plus performantes sont proposées à la vente.

L’importance de l’hygiène auriculaire

En premier lieu, nous vous recommandons d’adopter une bonne hygiène auriculaire. Cela ne signifie pas de chercher à faire disparaître par tous les moyens le cérumen, qui a une fonction protectrice pour l’oreille. En effet, il contribue à protéger le tympan et prévient l’entrée dans le conduit auditif des bactéries et des poussières. Il est primordial de retirer de manière régulière (une à deux fois par semaine) les écoulements de cérumen localisés dans le pavillon de l’oreille à l’aide d’un coton-tige ou d’un spray auriculaire. Cette bonne habitude régule la quantité de cérumen et limite le risque de bouchon susceptible de nuire à l’audition.

Les potentiels dangers de l’eau

Se prélasser à la mer ou enchaîner les longueurs à la piscine présente des vertus physiques et morales, n’est-ce pas ? Mais ce genre d’activité est aussi parfois nocif pour notre ouïe. En effet, l’eau salée ou chlorée peut être à l’origine d’infections chez les enfants comme les adultes les plus sensibles et altérer in fine l’audition. Les publics concernés ont l’occasion d’utiliser des bouchons d’oreilles conçus pour la baignade, ils sont bien entendu étanches à l’eau mais permettent d’entendre convenablement. Sécher le pavillon des oreilles à l’issue de chaque bain compte parmi les bonnes pratiques à encourager. Par ailleurs, nous conseillons à tous les internautes qui parcourent cet article à ne jamais se laver avec de l’eau salée afin de se prémunir des otites.

Obtenez un bilan auditif* gratuit

Bilan auditif gratuit

Se protéger de la pollution sonore

Les nuisances sonores occupent une place plus ou moins grande dans notre quotidien. Ce n’est pas sans conséquence pour nos oreilles, en effet des dommages variables peuvent survenir selon l’intensité du bruit, la fréquence d’exposition et la durée. Toutefois, il n’y a pas de fatalité, des dispositions peuvent être prises pour préserver son capital auditif. Les hommes et les femmes qui exercent une activité dans un environnement bruyant ont par exemple tout intérêt à recourir à des bouchons d’oreilles ou à porter un casque anti-bruit. Les passionnés de concerts doivent quant à eux faire attention à ne pas rester trop prêts des enceintes. Quid des nombreuses personnes qui écoutent de la musique avec un casque ou des écouteurs ? Pour limiter les risques, elles doivent s’abstenir de pousser trop haut le volume sonore et sont invitées à effectuer des pauses de 10 minutes toutes les 45 minutes.

Un bilan ORL

Enfin, il ne faut pas hésiter à se rendre chez un médecin ORL pour réaliser un bilan complet de son audition. A l’occasion de la consultation, le professionnel évalue les capacités auditives et prescrit le port d’un appareil en cas de déficience auditive.

Plus de 5400 centres auditifs dans toute la France

Localisez les centres auditifs proches de chez vous et obtenez un bilan auditif* gratuit.

Articles récents