Étudiants sourds et malentendants : infos et solutions

Camille
Camille
1 sept. 2023

La perte auditive ne touche pas qu'un public senior ! Si l’image, un peu cliché d’une personne plus ou moins âgée est souvent mise en avant avec des aides auditives, la correction auditive est l’affaire de toutes et tous.

Tout le monde peut être confronté à une baisse d’audition ou une perte de l’audition, à tous les âges de la vie. Nourrisson, enfant ou même étudiant peuvent, suite à une maladie, un traitement ou un autre évènement de la vie se retrouver équiper d’aides auditives ou d’audioprothèses.

Loin d’être une fatalité, des équipements adaptés existent. Des bourses destinées aux étudiants sourds sont possibles. Plusieurs organismes, associations et programmes aident aussi ces jeunes confrontés à la surdité dans leur quotidien, mais aussi leurs études.

Découvrons ensemble les diverses solutions dédiées aux étudiants malentendants, aux jeunes adultes sourds et autres jeunes personnes qui connaissent une baisse plus ou moins importante de leur audition.

Des technologies pour accompagner l’étudiant malentendant

L’étudiant malentendant ou sourd équipé d’audioprothèses peut posséder un équipement de pointe supplémentaire et adapté pour compléter sa correction auditive afin de suivre ses cours dans les meilleures conditions.

Nous pouvons citer le microphone émetteur. Ce dernier peut se porter par le professeur qui donne son cours ou être placé tout près de lui. Cet outil ayant une très bonne autonomie peut tenir toute une journée sans problème. Assez simple à porter, cet équipement est pratique à mettre en place et permet aux étudiants de comprendre le cours sans l’aide de personne.

Autre équipement bien utile à l’université ou à l’école : le récepteur. Celui-ci retransmet le son du microphone. Sa forme varie selon le type d’appareil auditif porté.

Un équipement spécifique peut aussi être proposé in situ. Certains auditoriums et amphithéâtres à l’université sont équipés afin que le public sourd puisse mieux suivre cours et autres conférences. La BIM ou boucle d’induction magnétique se révèle être une excellente solution pour les étudiants sourds et malentendants. Pour profiter de la BIM, les étudiants doivent posséder la fonction télécoil ou Position T (plus rarement appelé Bobine téléphonique) sur leurs aides auditives. Les modèles RIC sont le plus souvent équipés de cette option.

Retrouvez toutes les informations les plus essentielles sur le fonctionnement et l’usage de la Bobine T ou BIM dans notre article : Boucle magnétique à induction ou Bobine T, une option sous-cotée dans le monde de l’audition.

Des aides, des programmes selon les profils

Fondation pour l’audition accompagne les étudiants sourds et malentendants avec un programme calibré pour eux. Ce programme aide les étudiants à réussir, à s’orienter et à s’insérer sur le marché du travail. Des mentors les accompagnent, les aident pour la recherche de stage ou les entraînent pour leurs oraux d’examens.

Si le taux d’incapacité est compris entre 50 et 80%, l’étudiant a droit à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, l’AEEH. Cette aide financière est versée aux parents d’enfant et d’étudiant de moins de 20 ans .

L’étudiant a plus de 20 ans ? Il a droit alors à l’AAH, l’allocation aux adultes handicapés. Le taux d’incapacité permanente doit être au moins de 50%.

L’étudiant sourd ou malentendant peut aussi faire des demandes pour bénéficier d’aides ou de bourses diverses :

  • la PCH, la prestation de compensation du handicap,
  • la bourse de la Fédé 100% Handinamique pour la compensation des frais liés à la situation d’handicap,
  • la bourse Giveka,
  • ou encore la bourse de France.

Retrouvez toutes les informations sur les aides et bourses sur le site du gouvernement : Quelles sont les aides financières pour étudier avec un handicap ?.

Enfin, pour contacter votre CROUS, la solution Acceo accessible aux étudiants sourds et aux personnes malentendantes permet de communiquer avec son Centre régional des œuvres universitaires et scolaires plus facilement (transcription instantanée, Visio avec LSF ou encore Visio-codage).

Un soutien humain et médical solide

Enfin, n’oublions pas de souligner toute l’importance d’un entourage présent. L’étudiant sourd peut parfois demander de l’aide sans pour autant être dépendant. Nous savons à quel point le désir d’autonomie est une priorité. Pour autant avoir des camarades de classe prêts à aider est un vrai soutien, un point toujours rassurant sur lequel l’étudiant appareillé peut se reposer en cas de besoin.

Se faire suivre par un spécialiste de l’audition habitué au jeune public est indispensable. Se faire équiper avec les aides auditives les plus avancées du marché est une priorité ici. L’étudiant doit pouvoir suivre ses cours, passer ses examens de la manière la plus classique et fluide possible, communiquer sans que sa surdité le freine.

Vous avez aimé cette article ?

Suivez-nous sur Facebook et Linkedin pour rester informé.

Articles récents

Retour sur le 44ème Congrès de l'Audition : Une Vitrine d'Innovation et de Partage

Retour sur le 44ème Congrès de l'Audition : Une Vitrine d'Innovation et de Partage

Le rideau est tombé sur le 44ème Congrès de l'Audition,...

Sélection du mois

Quelles différences entre une enseigne et un indépendant ?

Lors de la prise de rendez-vous pour un bilan auditif ou alors pour le début de votre appareillage, vous vous êtes peut-être interrogé sur votre audioprothésiste ?
Faut-il...

Que faire en cas de surdité brusque ?

Que faire en cas de surdité brusque ?

Et soudain c’est le silence absolu ! La surdité brusque est une...