Déficience auditive chez les seniors : prévention et dépistage

Camille
Camille
25 nov. 2022

Comme nous l’avions déjà vu dans un article précédent, l’âge est un facteur déterminant dans la perte de l’audition. Les seniors sont un public particulièrement exposé à la déficience auditive. Pourquoi ? Quels sont les gestes à adopter afin de diminuer les risques ? Nous abordons ici toute l’importance de la prévention et du dépistage dans le domaine de l’audition auprès des seniors.

Pourquoi les seniors connaissent-ils plus fréquemment une déficience auditive que le reste de la population ?

Petit rappel. La perte auditive ou baisse des capacités auditives chez les personnes âgées porte un certain nom, la presbyacousie. La baisse de l’audition à partir d’un certain âge est naturelle, est dans l’ordre des choses.

Tout comme la vue ou le reste du corps, l’audition montre des signes de faiblesse et de fatigue avec l’âge. Les cellules ciliées qui captent les sons et les transmettent ensuite au cerveau sont usées. Elles ont travaillé toute leur vie et se dégradent. En moyenne, les personnes âgées connaissent une perte auditive supérieure à 30 décibels.

Quels sont les symptômes d’une perte auditive chez les personnes âgées ?

Les personnes âgées qui rencontrent des troubles auditifs ou des problèmes d’audition auront tendance à s’isoler plus souvent, à se replier sur eux-même. En n’entendant plus correctement, ils se sentent coupés du monde, incompris. Elles perdent aussi en autonomie. Elles peuvent ressentir un profond mal être et même connaître une dépression. Elles ne parviennent pas à suivre une conversation. Par frustration, elles peuvent se montrer irritées.

La baisse des capacités auditives entraine une accélération de la démence sénile, mais aussi du stress et une désorientation. Autrement dit, laisser s’installer une déficience auditive sur le long terme et ne pas la traiter peut s’avérer vraiment dangereux et avoir des conséquences néfastes sur la vie des personnes concernées.

Si certains signes sont présents, n’hésitez plus à prendre rendez-vous. La perte auditive, baisse partielle ou totale, n’est pas une fatalité ! Des professionnels, des protocoles et de nombreuses aides auditives sont aujourd’hui disponibles afin de pallier cette perte.

Si la perte auditive chez les seniors est inévitable, on peut en revanche se prémunir et agir.

De bonnes habitudes pour une audition préservée

Tout comme la vue qui baisse avec l’âge, l’ouïe montrera aussi des signes de déclin. Tout comme la vue, on peut prendre soin de son audition et de son système auditif toute sa vie pour faire reculer l’inévitable. Se renseigner, avoir les bons gestes, les bonnes habitudes permet de préserver son audition.

Prendre soin de ses oreilles au quotidien

Cela paraît évident, mais il est important de prendre soin de ses oreilles toute sa vie en menant un lavage correct et non agressif. Il est important d’évacuer l’excès de cérumen du conduit auditif sans trop de zèle. Un juste milieu est nécessaire. Il est aussi essentiel de protéger son ouïe de bruits trop importants ou de situations trop stressantes (concert, travail, etc)

Retrouvez nos articles plus approfondis sur ces thématiques :

Se faire suivre par un professionnel de santé

À partir d’un certain âge, il va de soi de consulter un professionnel de santé afin de contrôler régulièrement son audition. Le médecin généraliste est tout disposé dans un premier temps à vous examiner et à contrôler vos oreilles. L’ORL, médecin spécialiste de la gorge, du nez et des oreilles est aussi indiqué afin d’établir un contrôle plus poussé. Il est bon de procéder à un examen physique régulier des oreilles mais aussi de contrôler l’audition pour constater une baisse ou non. Pour cela des tests auditifs sont nécessaires.

Lors de ces divers examens et entretiens, divers troubles de l’audition ou troubles auditifs peuvent être mis en lumière. Le patient peut aussi faire part de potentiels bourdonnements ou acouphènes.

Tests auditifs auprès d’un ORL

Un bilan auditif complet permet de mettre en lumière une potentielle baisse même infime soit elle. Plus la baisse est prise en charge tôt, plus les aides auditives mises en place seront efficaces.

C’est pour cela qu’il est très important de se faire dépister. Prendre le problème tôt évite errances, dépression et stress du patient. Avec un dépistage tôt, la santé générale du patient est assurée. Sa qualité d’écoute n’est pas altérée. C’est tout son équilibre de vie qui peut être conservé.

Bilan auditif auprès d’un audioprothésiste

Le bilan auditif auprès d’un audioprothésiste ne remplace pas un bilan complet auprès d’un ORL. En revanche, pour les plus récalcitrants, cela peut être une étape rassurante1.

En effet, le bilan auditif chez un audioprothésiste est entièrement gratuit et n’engage en rien le patient pour la suite. Rapide et indolore, cet examen permet d’avoir déjà un aperçu de l’état de votre audition. Un rendez-vous auprès d’un audioprothésiste est aussi très facile et rapide à obtenir. N’hésitez à consulter notre site pour trouver un professionnel de l’audition près de chez vous. Vous n’avez pas non plus besoin d’ordonnance de votre médecin. Bref ce petit examen ne vous engage à rien. En revanche, ce premier contact peut vous amener beaucoup. L’audioprothésiste peut vous apporter de nombreuses informations notamment sur les différentes aides auditives et appareils auditifs proposées sur le marché : contours d’oreilles, intra-auriculaires classiques, contours d’oreilles déportés, etc2

Vous avez aimé cette article ?

Suivez-nous sur Facebook et Linkedin pour rester informé.

Articles récents

Thérapie génique : le futur des soins auditifs

Thérapie génique : le futur des soins auditifs

Soigner les enfants sourds grâce à la thérapie génique ou...

Sélection du mois

Essilor Luxottica : L'Arrivée Révolutionnaire dans le Secteur de l'Audition

Le secteur de l'audition est en plein essor, avec des innovations constantes visant à améliorer la qualité de vie des personnes malentendantes. Une des avancées...

Les jeux vidéo : un risque pour l'audition ?

Les jeux vidéo : un risque pour l'audition ?

Depuis leur émergence dans les années 1970, les jeux vidéo ont...