Tous nos conseils pour passer son bilan auditif sereinement

Camille
Camille
14 oct. 2022

Vous avez constaté une baisse d’audition ou alors vous souhaitez, dans une démarche préventive, analyser votre audition ? Le bilan auditif est l’examen idéal. Gratuit, indolore, très facile à obtenir (sans ordonnance), ce petit examen de santé (d’une heure maximum) consacré à votre ouïe permet de révéler de potentielles baisses ou des troubles.

Afin qu’il se déroule dans les meilleures conditions et qu’il soit optimisé, vous pouvez le préparer. N’ayez aucune crainte ni appréhension, ce rendez-vous n’est ni fatigant ni pénible.

Le bilan auditif est surtout un examen indispensable pour contrôler votre audition. Comment le passer dans les meilleures conditions ? Voici quelques pistes et quelques conseils pour appréhender ce rendez-vous le plus sereinement possible.

1. Inutile de stresser !

L’audioprothésiste est un professionnel de santé. Diplômé d’état , il a pour mission de vous accueillir dans son centre auditif et de prendre soin de votre audition. À l’aide du matériel adéquat, il analyse vos oreilles et votre capacité auditive en douceur et en toute bienveillance. Très rodé à cet exercice, il sait vous rassurer et vous expliquer pas à pas les différentes étapes de l’examen, mais aussi les suites possibles à cet examen (rendez-vous chez l’ORL, appareillage, etc.) Ainsi, inutile d’appréhender ou de stresser, vous êtes entre de bonnes mains !

Lors du bilan, laissez-vous guider et suivez les instructions de l’audioprothésiste. Ce n’est ni compliqué ni douloureux.

2. Rendez vous au bilan auditif accompagné

Vous avez quelques appréhensions ou vous avez peur d’oublier certains détails importants à confier à l’audioprothésiste ? N’hésitez pas à vous faire accompagner. Un proche (enfant, ami, partenaire, membre de la famille) peut être d’un grand secours. Ce dernier sera un soutien moral et physique important. Il pourra aussi apporter des précisions importantes à l’audioprothésiste s’il partage votre vie.

Il saura, en effet, dire si vous faites beaucoup répéter, si vous avez tendance à vous isoler ou encore si vous suivez une conversation sans problème. L’accompagnant pourra ainsi rendre votre examen plus précis . Le patient n’est pas toujours objectif sur ses capacités. Il est donc intéressant d’avoir le témoignage d’une personne qui le connaît bien.

3. Optez pour un centre d’audition près de chez vous

Nous ne le répéterons jamais assez, il est important de choisir un centre d’audition (boutiques indépendantes ou grandes enseignes franchisées) à proximité de votre domicile. Grâce à Mon Centre Auditif, trouvez très facilement une sélection de boutiques et de centres autour de chez vous. Il est toujours plus simple et moins fatigant, de collaborer avec un professionnel près de chez soi. Si la mise en place d’un appareil auditif est requise à la suite du bilan auditif, cela sera vraiment pratique pour vous. En effet, le processus d’appareillage requiert plusieurs allers-retours et ajustements afin de régler les audioprothèses correctement. Pour ces multiples déplacements, il est préférable de sélectionner un audioprothésiste dans votre quartier, dans votre ville ou village.

Le marché de l’audition en France est partagé entre les grandes chaînes bien connues du grand public réparties partout sur le territoire. Il s’agit de grands noms de l’audition comme Audika, Amplifon, Ecouter Voir ou encore Audilab. D’autres boutiques sont indépendantes et ancrées localement. Bien équipés et professionnels, les deux modèles de centres sauront vous apporter expérience et savoir-faire.

4. Préparez votre rendez-vous en prenant des notes

Le bilan auditif n’est pas qu’une suite de tests. L’audioprothésiste prend le temps de discuter avec vous, de faire connaissance et vous demande pourquoi vous avez fait la démarche de venir jusqu’ici. Vous avez peut-être beaucoup de choses à lui confier, vous souhaitez partager vos sensations, vos doutes. Vous avez aussi peut-être des questions. C’est sûrement le cas et c’est normal !

Prenez le réflexe de prendre des notes pour ne rien oublier. Car face à l’audioprothésiste, vous recevrez de nombreuses informations. Des informations importantes pour la suite, pour votre quotidien et votre santé. Ne soyez pas gênés de sortir votre liste de questions ou de remarques. L’audioprothésiste est aussi présent pour vous apporter toutes les réponses nécessaires.

5. Se renseigner

Un bilan auditif reste un rendez-vous comme un autre. Afin de s’y rendre serein, le mieux est encore de se renseigner et de se documenter pour savoir à quoi s’attendre. Et vous le faites déjà si vous êtes ici en train de lire notre article. Vous pouvez encore retrouver diverses informations sur le bilan auditif, son déroulement et autres détails dans les articles suivants :

Vous avez aimé cette article ?

Suivez-nous sur Facebook et Linkedin pour rester informé.

Articles récents

Retour sur le 44ème Congrès de l'Audition : Une Vitrine d'Innovation et de Partage

Retour sur le 44ème Congrès de l'Audition : Une Vitrine d'Innovation et de Partage

Le rideau est tombé sur le 44ème Congrès de l'Audition,...

Sélection du mois

Quelles différences entre une enseigne et un indépendant ?

Lors de la prise de rendez-vous pour un bilan auditif ou alors pour le début de votre appareillage, vous vous êtes peut-être interrogé sur votre audioprothésiste ?
Faut-il...

Que faire en cas de surdité brusque ?

Que faire en cas de surdité brusque ?

Et soudain c’est le silence absolu ! La surdité brusque est une...