Tout comprendre d’un audiogramme

Camille
Camille
7 avr. 2023

Qu’est-ce qu’un audiogramme ? À quoi sert-il ? Que révèle-t-il ? Aujourd’hui Mon Centre Auditif vous aide à comprendre l’importance d’un audiogramme dans le processus d’appareillage. C’est suite aux résultats de l’audiogramme que, l’ORL vous prescrit et l’audioprothésiste vous conseille, les aides auditives les plus adaptées à votre surdité, mais aussi à votre profil. Car, l’audiogramme met en évidence votre niveau d’audition ou votre seuil d’audition.

Le bilan auditif

Lorsqu’une baisse d’audition est constatée, la personne concernée est invitée à faire tester son audition. C’est aussi le cas lorsque le patient connaît des bourdonnements, des acouphènes, des gênes variées ou une modification de la perception des sons. Pour cela un bilan auditif ou dépistage auditif est recommandé.

Ce bilan peut être mené par l’audioprothésiste. Un bilan plus poussé et plus complet est aussi mené par l’ORL, le médecin spécialiste des oreilles. Le dépistage auditif ou bilan auditif est un examen de santé complètement indolore et assez rapide. Chez l’audioprothésiste, ce test auditif est entièrement gratuit. Il permet de mettre en évidence une potentielle perte de l’audition, mais aussi de comprendre son origine.

Le bilan auditif se déroule dans une pièce insonorisée. Le patient est guidé par l’audioprothésiste pendant le test. Retrouvez nos conseils pour passer cet examen sereinement, mais aussi ses différentes étapes.

Suite à ce dépistage, un diagnostic pourra être réalisé. L’ORL pourra alors, si besoin, prescrire des aides auditives. La prescription médicale ou ordonnance est obligatoire afin de débuter les démarches d’appareillage. Cette ordonnance est aussi essentielle afin de se faire rembourser par sa complémentaire santé et/ou bénéficier du 100% Santé.

L’audiométrie tonale et vocale

Lors du bilan auditif, plusieurs séries de tests sont effectuées. Deux parties majeures rythment ce dépistage :

Ces tests débouchent sur deux résultats, l’audiogramme tonal et l’audiogramme vocal.

Savoir lire un audiogramme

Suite aux différents tests, l’audioprothésiste discutera avec vous des résultats autour des audiogrammes. Généralement, ces résultats se présentent sous forme de deux graphiques (un graphique pour l’oreille droite et un graphique pour l’oreille gauche). Souvent la courbe rouge renvoie à l’oreille droite et la courbe bleue renvoie à l’oreille gauche. Il est possible qu’une oreille ait une perte d’audition plus prononcée que l’autre. Cela n’a rien d’étonnant.

L’audiogramme tonal est mesuré en Hertz. Il renvoie au niveau d’audition minime du patient. L’audiogramme vocal teste quant à lui la bonne perception de la parole et la compréhension des mots. L’audiogramme vocal est mesuré en décibels.

Sur ces graphiques sont ainsi mesurés :

  • l’intensité sonore en décibels (dB) (ou volume sonore),
  • et la fréquence en hertz (vibrations à la seconde).

L’intensité en décibels (dB) est sur l’axe vertical, les sons très forts sont en bas du graphique tandis que les sons plus faibles sont en haut de l’axe vertical. La fréquence en hertz (Hz) est sur l’axe horizontal, les fréquences graves sont à gauche (0 à 500 Hz), les fréquences aiguës (2000 à 8000 Hz) sont à droite sur l’axe.

Les courbes représentent votre audition. Chaque point formant la courbe correspond au son le plus faible que vous pouvez entendre à une certaine fréquence. Ainsi, plus la courbe a tendance à se creuser, plus elle s’éloigne de l’axe horizontal, plus la baisse de l’audition est sévère.

L’audiogramme est donc un excellent indicateur de l’état de votre capacité auditive. Il est révélateur de votre seuil auditif. Il met en évidence votre sensibilité aux fréquences aiguës ou graves, aux sons forts ou faibles. Ainsi, c’est un examen indispensable pour émettre un diagnostic précis et ainsi vous orienter vers une correction auditive idéale.

Les degrés de surdités

La perte auditive peut être évaluée par paliers, exprimée en dB :

  • l’audition est jugée normale entre 0 et 20 dB,
  • la perte est légère entre 21 et 40 dB,
  • la perte est moyenne entre 41 et 55 dB,
  • la perte est moyennement sévère entre 51 et 70 dB,
  • la perte est sévère entre 71 et 90 dB,
  • la perte d’audition est jugée profonde à plus de 91 dB.

Typiquement, la baisse d’audition liée à l’âge (ou presbyacousie) est représentée sur un audiogramme avec une courbe marquant un seuil faible aux fréquences aiguës.

Vous avez, désormais, toutes les informations pour bien comprendre un audiogramme suite à un bilan auditif. Vous n’avez pas encore pris rendez-vous ? Vous souhaitez tester votre acuité auditive ? N’attendez plus et réservez un créneau simplement et rapidement grâce à Mon Centre Auditif. Nous référençons de très nombreux centres, magasins et boutiques dans toute la France et au plus près de chez vous.

Vous avez aimé cette article ?

Suivez-nous sur Facebook et Linkedin pour rester informé.

Articles récents

Save the date : 14 mars 2024 - 27ème Journée Nationale de l’Audition

Save the date : 14 mars 2024 - 27ème Journée Nationale de l’Audition

Informer, prévenir, communiquer : l’association de la JNA, la Journée...

Sélection du mois

C’est quoi un appareil auditif avec le système Cros, BiCros ou TiCros ? Fonctionnement et remboursement

CROS, BiCROS, TriCROS ? Cela ne vous dit rien ? Votre audioprothésiste vous en a peut-être parlé lors de votre bilan auditif ? Certains appareils auditifs...

Quelle est la durée de vie d'un appareil auditif ?

Quelle est la durée de vie d'un appareil auditif ?

L’achat d’aides auditives représentent toujours un certain...