Comment protéger son audition ?

Conseil - Audioprothésiste
Guillaume
28 février 2020

La perte auditive est un phénomène inévitable et progressif tout à fait normal. Une baisse de l’audition est liée au processus de vieillissement. Néanmoins, il existe des moyens pour entretenir son audition : éviter les expositions excessives au bruit en protégeant ses oreilles correctement. Cependant, une perte auditive définitive peut survenir instantanément en cas d'exposition sans protections auditives à certains sons aigus ou fréquences intenses.

Dans cet article, vous saurez tout sur les nuisances sonores, les protections auditives et comment conserver une bonne audition.

Les bons réflexes à adopter au quotidien pour préserver ses oreilles du bruit

Dès lors que le niveau sonore excède 85 dB, votre système auditif est en danger : vous risquez un traumatisme auditif. Au travail, dans la rue, dans la vie quotidienne, en voiture ou en soirée, il est indispensable de connaître les risques sonores et de s’en prémunir.

Soyez vigilant au volume sonore de votre téléviseur, chaîne Hi-Fi, baladeur, autoradio et faites particulièrement attention avec l’utilisation de casques audios ou d’écouteurs : ne pas écouter de la musique trop fort, baisser le volume sonore et respecter les limites préconisées par les constructeurs.

Portez des protections auditives dans tous les cas où vous ne pouvez pas réduire le niveau sonore ou vous éloigner du bruit ambiant, comme les concerts de musique amplifiée, les soirées en discothèques ou les travaux avec des outils bruyants : portez un casque anti-bruit ou des bouchons d’oreilles.

Obtenez un bilan auditif* gratuit

Bilan auditif gratuit

Quelles sont les nuisances sonores dangereuses pour vos oreilles ?

L’intensité d’un son, ou niveau sonore, et la durée d’exposition à ce bruit peuvent causer des troubles auditifs graves et irréversibles. Pour savoir à quel moment il devient important de protéger ses oreiles, il est important de connaître les différents niveaux sonores, exprimés en décibels (dB). Une échelle des décibels permet de se familiariser avec les désagréments propres à chaque niveau sonore : pénibles, nocifs ou dangereux. Les sons, à une certaine puissance, ont des impacts sur notre santé auditive et psychologique.

Échelle des décibels : comment se préserver de la dangerosité des sons ?

Il existe différents seuils auditifs, de 0 dB qui représente le seuil de perception d’un son, à 125 dB qui correspond au seuil de la douleur.

De 0 à 45 dB : ambiance sonore calme à bruit acceptable

Le son le plus bas qu’une oreille humaine peut détecter est de 0 dB. On parle également de seuil d’audibilité. Les niveaux sonores suivants permettent un repos optimal pour votre cerveau et vos oreilles.

  • 10 dB : désert, forêt, studio d’enregistrement ;
  • 20 dB : conversation à voix basse, jardin avec insectes et oiseaux, campagne sans vent ;
  • 30 dB : chambre à coucher, petit vent léger ;
  • 40 dB : bureau ou appartement calme et tranquille.

De 45 à 85 dB : un bruit supportable à fatigant voire pénible

Ce niveau sonore peut parfois déranger les personnes hypersensibles aux bruits et provoquer une légère fatigue mentale. Au-delà de 70 dB, une exposition prolongée peut être pénible et provoquer un état de stress.

  • 45 dB : lave-vaisselle, lave-linge ;
  • 50 dB : restaurant calme, grand magasin ;
  • 60 dB : conversation normale, fenêtre sur rue animée ou passante;
  • 70 dB : aspirateur, voiture qui roule, tondeuse ;
  • 80 dB : circulation automobile normale à dense, klaxon, bruits de rue intenses.

De 85 dB à 120 dB : risque de lésion auditive en cas d’exposition prolongée

Une exposition au bruit au dessus de 85 dB est considérée comme dangereuse pour le système auditif : elle peut amener à une perte auditive définitive en cas d’exposition prolongée au bruit. Le temps d’exposition pouvant provoquer des risques de lésion auditive est indiqué à titre indicatif. En dessous de 120 dB, le réflexe de porter les mains aux oreilles en cas de bruit intense peut encore sauver votre acuité auditive.

  • 90 dB : tondeuse, circulation de camions - 8 heures ;
  • 95 dB : moto, scie électrique - 4 heures;
  • 100 dB : tronçonneuse, écoute prolongée de musique avec un casque stéréo à pleine puissance, concert, discothèque, rave-party - 2 heures;
  • 105 dB: marteau-piqueur, hélicoptère - 1 heure;
  • 115 dB : pleurs d'un bébé, jet-ski, moto-neige - 15 minutes;
  • 120 dB : concert de rock, enceintes à fond dans un véhicule - 7 minutes.

De 120 dB à 190 dB : nocif à dangereux immédiatement

Avec un niveau sonore de cette intensité extrême, le port de protections auditives est indispensable : il y a un danger immédiat pour l’audition. Au-delà de 125 dB, le seuil de la douleur est atteint et la perte d’audition est inévitable sans un appareillage de réduction du bruit sérieux : vous risquez un traumatisme sonore irréversible et des déficiences auditives certaines.

  • 125 dB : sirène de raid aérien, pétard ;
  • 140 dB : réacteur d'un avion au décollage, explosion ;
  • 160 dB : tir de fusil, d’arme d’assaut ou de chasse ;
  • 180 dB : fusée au lancement.

Comment protéger ses oreilles contre le bruit : choisir des protections auditives adaptées

Si vous attendez les premiers signes de traumatisme sonore pour réagir, il sera déjà peut-être trop tard : un sifflement persistant, un bourdonnement ou des acouphènes sont le signe d’un trouble de l’audition ou de lésions auditives, pouvant aller jusqu’à des surdités temporaires ou permanentes.

Des appareils de protection auditive permettent la réduction du bruit ambiant : casques antibruits, bouchons d’oreilles, protections auditives sur-mesure ou moulées permettent de protéger les oreilles contre les bruits nocifs. Il est également possible dans certains cas de bénéficier d’un remboursement pour protéger ses oreilles sur son lieu de travail.

Plus de 5400 centres auditifs dans toute la France

Localisez les centres auditifs proches de chez vous et obtenez un bilan auditif* gratuit.

Articles récents