Comment fonctionne un appareil auditif numérique ?

Camille
Camille
Ajouté le 23 avril 2021
Temps de lecture estimé à 4 min

Redonner la capacité d’entendre et de saisir tous les sons, voilà ce qu’un appareil auditif parvient à réaliser. Avec une technologie toujours plus avancée, les fabricants et marques innovent et proposent des modèles toujours plus développés et intéressants. L’audioprothésiste peut alors, selon le budget, le profil et la sévérité de la surdité, soumettre des appareillages adaptés et performants à la personne concernée.

Mais comment ces petits objets technologiques parviennent à être aussi efficaces ? De quoi sont-ils composés pour nous permettre d’apprécier et de distinguer à nouveau toute la variété des voix, tonalités, intonations, vibrations et bruits produits autour de nous ?

La prothèse numérique, mini-ordinateur à la technologie complexe

Suite à un bilan auditif mené chez l’audioprothésiste ou l’ORL, démontrant une baisse significative de la capacité auditive, le patient se voit prescrire le port d’aides auditives par ordonnance.

L’audioprothésiste propose au patient plusieurs modèles de prothèses auditives. Selon le budget mais aussi les besoins du patient, le professionnel de santé peut le guider vers certaines marques ou modèles. L’appareillage est un processus prenant un certain temps. Plusieurs rendez-vous sont nécessaires pour établir les bons réglages. Il faut, en effet, régler l’appareil de la bonne manière pour que le porteur puisse trouver le confort idéal.

L’appareil auditif est donc réglé de manière sur-mesure. Le paramétrage est réalisé en fonction de la surdité de la personne. Le porteur peut bien entendre les fréquences basses mais pas les hautes ou inversement. L’appareil, grâce à sa technologie, saura lire et amplifier certaines fréquences. Avec la vieillesse, l’audition diminue, la presbyacousie est un phénomène courant. Les sons aigus sont plus difficiles à capter. Les prothèses auditives permettent de saisir à nouveau ces sons de manière concrète.

Ainsi, l’aide auditive est assez intelligente pour s’adapter entièrement à l’oreille du patient et à compenser ses faiblesses.

De quoi est composé un appareil auditif ?

Pour comprendre comment fonctionne un appareil auditif, il faut avant tout savoir de quoi il est constitué. Les audioprothèses ont la faculté de retransmettre des sons mais aussi de s’adapter à l’audition du patient en compassant sa perte auditive. Petit objet de technologie, l’appareil auditif numérique se décompose ainsi :

  • d’un micro ;
  • d’un amplificateur ;
  • et d’un écouteur.

Un problème d'audition ?

Obtenez un bilan auditif(1). C'est gratuit !

Le micro a pour rôle de capter les sons (ou les vibrations d’ondes). Tous les sons parvenant jusqu’à l’oreille du patient sont capturés dans ce micro et sont transformés en signaux numériques.

L’amplificateur mène une lecture approfondie des sons traduits et fait le tri. Cet amplificateur est paramétré en fonction de l’ouïe du patient. Il traite aussi l’environnement sonore et les bruits ambiants. L’amplificateur est l’élément qui permet de s’adapter à l’audition du patient.

Enfin l’écouteur, est l’élément qui transmet les sons amplifiés à l’oreille du patient.

Tous ces éléments réunis permettent de capter, interpréter et retranscrire les sons de manière plus intense, plus claire.

Les petits plus qui font la différence

En plus du micro, de l’amplificateur et de l’écouteur, la prothèse auditive numérique est équipée de plusieurs fonctionnalisés importantes assurant une meilleure performance et un meilleur confort pour l’expérience d’écoute du patient. Vous pouvez compter notamment sur :

  • La connectivité Bluetooth permettant à l’appareil auditif de se connecter à d’autres appareils de la maison comme la TV ou le téléphone et d’assurer ainsi une meilleure réception des sons. Cette connectivité sans fil est pratique et représente un réel gain en temps et confort.
  • Sans piles, les prothèses numériques rechargeables sont une véritable révolution dans le domaine des audioprothèses. Plus autonomes, plus performantes, moins polluantes, il suffit d’effectuer la charge pendant la nuit.
  • L’analyse de l’environnement sonore à 360° ou interauralité analyse les sons de l’oreille gauche et de l’oreille droite et facilite la perception des sons dans leur globalité.
  • L’amplificateur des voix permet de se concentrer sur la conversation et non sur les bruits alentours. Cette fonctionnalité met en valeur les voix des gens autour du porteur.
  • Tout comme l’amplificateur des voix, le réducteur de bruit est nécessaire pour ne percevoir que l’essentiel et ôter les bruits et sons néfastes et pas importants qui dérangeraient la compréhension globale. Le réducteur de bruit est un indispensable pour des audioprothèses efficaces.
  • Enfin, l’anti-larsen est nécessaire pour éviter tous les sifflements désagréables.

Équipés des meilleures fonctionnalités, les aides auditives peuvent être de vrais petits bijoux technologiques.

Les aides auditives cassent l’isolement, évite la dépression. Véritable système technologie de pointe, le porteur retrouve la possibilité de suivre une conversation sans se sentir mis de côté. Il peut mener ses activités quotidiennes sans limites. Avec de nombreuses options, de nombreux fabricants se partagent ce marché concurrentiel. N’hésitez pas à prendre conseil auprès de professionnels de santé (audioprothésiste comme ORL) afin d’être orienter au mieux vers le bon modèle de prothèses.

Plus de 5400 centres auditifs dans toute la France

Localisez les centres auditifs proches de chez vous et obtenez un bilan auditif(1) gratuit.

Articles récents